Comment devenir fleuriste ?

Fleuriste est un véritable travail de passionné. Créatif, innovant, diversifié et sensible, le travail du fleuriste n’est pas simple mais ô combien gratifiant et épanouissant. Entre envie d’égayer le quotidien des gens et la passion des fleurs, cette profession attire bien des visages.

Faites attention cependant, ce travail ne se limite pas à créer de jolies compositions et réaliser une vitrine attrayante. Cet emploi nécessite un réel savoir-faire et un investissement personnel pour être capable d’accompagner et conseiller au mieux les clients dans leurs choix et leurs idées.

Prêt à voir la vie en rose sans tomber dans les orties ?

3 4

Les qualités d’un bon fleuriste ?

Les connaissances en horticulture : le fleuriste doit être incollable sur les produits qu’il commercialise. Que ce soit pour la culture, l’entretien, la signification, la symbolique ou les vertus des plantes ou des fleurs, le fleuriste est la personne ressource sur qui peut s’appuyer le client.

Le sens du contact commercial : l’écoute est primordiale pour sélectionner avec soin la composition qui fera mouche auprès de vos clients. Le fleuriste se doit de traduire par son art les attentes et les demandes de sa clientèle. La relation de confiance et d’écoute avec le client est fondamentale.

Un goût pour l’esthétique : la conception d’une composition harmonieuse est un art difficile. Il s’enrichit toujours plus des tendances du moment en termes de design extérieur. L’esthétique est un art qui s’apprend et se perfectionne avec l’expérience. Le fleuriste doit savoir adapter sa créativité aux différents évènements : baptême, mariage, enterrement, …

L’organisation : le quotidien d’un fleuriste n’est pas de tout repos : se lever tôt pour s’approvisionner sur les marchés aux fleurs, il réceptionne puis prépare fleurs, plantes et feuillages, en vue de les stocker et de les vendre. Il confectionne des bouquets de fleurs coupées, réalise des compositions et s’occupe de la livraison.

La motivation : Les fleuristes sont des passionnés qui ne comptent pas leurs heures. Ils assument des horaires d’ouvertures longues et des ouvertures systématiques les jours fériés et de fêtes.


Quelle formation pour devenir fleuriste ?

Officiellement aucun diplôme n’est obligatoire pour devenir fleuriste. Cependant il est fortement recommandé de suivre une formation pour avoir les bases autant en horticulture qu’en commerce.

Les formations plus communes sont :

  • Le bac professionnel production horticole
  • Le brevet de maîtrise fleuriste
  • Le CAP fleuriste
  • Des stages de reconversion fleuriste

Ces formations sont majoritairement payantes mais certaines peuvent être financées par des aides en fonction du statut et du parcours professionnel.

Peut-être un jour rejoindrez-vous la famille Vert Tige ?

En attendant, venez vite découvrir l’ensemble de nos réalisations dans notre boutique Vert Tige, votre expert fleuriste décorateur à Olonne sur Mer.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire